Docteur Nabarro

Le Docteur Nabarro possède plus de 40 ans d'expérience dans le domaine de la santé publique internationale en qualité de praticien de proximité, éducateur, fonctionnaire, directeur et diplomate.

Au cours des 12 dernières années, les Secrétaires généraux des Nations Unies qui se sont succédé ont fait confiance à David pour diriger une action collective sur certains des défis les plus urgents et les plus complexes : répondre aux grippes aviaire et pandémique, promouvoir la sécurité alimentaire, mettre un terme à la malnutrition, combattre le virus Ebola, promouvoir le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et poursuivre les efforts liés aux changements climatiques.

Depuis janvier 2016, David est le Conseiller spécial auprès du Secrétaire général des Nations Unies sur le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et les changements climatiques.

Ci-dessous, vous trouvez les grandes lignes de la carrière du Docteur Nabarro à ce jour, postes clés et responsabilités, informations sur ses études et qualifications, quelques-unes parmi les publications les plus récentes y les plus significatives du Docteur Nabarro, ainsi que prix décernés au Docteur Nabarro au cours de sa carrière.

Conseiller spécial auprès du Secrétaire général des Nations Unies sur le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et les changements climatiques

Depuis janvier 2016

Étant l'un des principaux conseillers du Secrétaire général de l'ONU, le Docteur Nabarro contribue à:

  • Promouvoir la mise en œuvre des accords multilatéraux conclus en 2015 sur le développement durable, le financement du développement, l'action en faveur du climat et la réduction des risques de catastrophes (a) dans tous les pays; (b) auprès de la société civile, des entreprises, de la communauté scientifique, des investisseurs, des groupes confessionnels et des milieux artistiques; et (c) au sein du système des Nations Unies
  • Veiller à une entrée en vigueur rapide de la COP 21 (Accord de Paris sur le climat)
  • Promouvoir la préparation efficace du système des Nations Unies aux crises sanitaires mondiales et son intervention dans ces crises (y compris les maladies à virus Zika et à virus Ebola, le choléra et la fièvre jaune)
  • Diriger la contribution des Nations Unies à la santé de la mère, du nouveau-né, de l'enfant et de l'adolescent (dans le cadre de l'initiative « Chaque femme, chaque enfant »), le programme « Global Pulse » des Nations Unies (utilisation des mégadonnées dans la prise de décision), le Fonds des Nations Unies pour la démocratie et le Bureau des Nations Unies pour les partenariats.
  • Assurer une action coordonnée et globale du système des Nations Unies dans le domaine (a) de la sécurité alimentaire et (b) du renforcement de la nutrition
  • Mener la nouvelle stratégie de l'ONU pour la lutte contre le choléra en Haïti
  • David dirige les équipes qui appuient ces activités auprès du Cabinet du Secrétaire général et mobilise des ressources pour celles-ci.

Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la sécurité alimentaire et la nutrition

Depuis novembre 2009

Responsabilités:

  • Aligner l'action du système des Nations Unies sur la sécurité alimentaire des populations, la résilience en matière de moyens de subsistance et l'agriculture durable face aux changements climatiques
  • Soutenir le fonctionnement du Comité de la sécurité alimentaire mondiale dans son rôle de principale plateforme multipartite pour la sécurité alimentaire et la nutrition dans le monde
  • Diriger le projet d'élimination de la faim (« Zero Hunger Challenge ») du Secrétaire général des Nations Unies en plaidant en faveur d’une approche intégrée de la sécurité alimentaire, de la nutrition, de l'agriculture et des systèmes alimentaires durables, de la résilience et de l'inclusivité.

Président du Groupe consultatif sur la réforme de l'action de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) lors de flambées et de situations d'urgence ayant des conséquences sanitaires et humanitaires

Juillet 2015 – janvier 2016

Sous la houlette du Directeur général de l'OMS, les responsabilités de David étaient de diriger un Groupe consultatif de haut niveau pour orienter la réforme de l'action de l'OMS en cas de flambées et de situations d'urgence, préparer des rapports à partir des recommandations du Groupe et formuler des avis sur les moyens de les mettre en œuvre.

Membre de la Commission de l'OMS pour mettre fin à l'obésité de l'enfant (2016)

2013 - 2014

Membre de cette Commission

Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour lutter contre la maladie à virus Ebola

Août 2014 – décembre 2015

À la demande du Secrétaire général de l'ONU, les responsabilités de David étaient les suivantes:

  • Définir une orientation stratégique pour la riposte du système des Nations Unies à la flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest
  • Établir et maintenir la Coalition mondiale de réponse au virus Ebola et le Centre d'information des Nations Unies sur cette maladie
  • Mobiliser des ressources pour la riposte du système de l'ONU contre la maladie à virus Ebola
  • Gérer le Fonds d'affectation spéciale pluripartenaire du Secrétaire général de l'ONU pour la riposte contre la maladie à virus Ebola (dont le montant total s’élevait à 166 millions de dollars américains)
  • Superviser la transition entre la phase d'intervention et la phase de relèvement.

Coordonnateur de l'initiative «Renforcer la nutrition»

Septembre 2010 – septembre 2014

Sous l'autorité du Secrétaire général de l'ONU, les responsabilités de David étaient les suivantes:

  • Superviser cette initiative multipartite inédite réunissant 55 pays et réseaux
  • Assurer la bonne gestion nécessaire pour que l'initiative suscite un engagement politique, maintenir la collaboration entre les diverses parties prenantes, harmoniser les efforts des multiples acteurs et démontrer les effets considérables de cette initiative.

Coordonnateur de l'Équipe spéciale de haut niveau des Nations Unies sur la sécurité alimentaire

Avril 2008 – avril 2014

Sous l'autorité du Secrétaire général de l'ONU, les responsabilités de David étaient les suivantes:

  • Coordonner l'Équipe spéciale de haut niveau du Secrétariat des Nations Unies sur la sécurité alimentaire pour faire en sorte que le système des Nations Unies et les institutions financières internationales œuvrent de concert pour offrir des réponses solides et cohérentes à l'insécurité alimentaire
  • Organiser des réunions trimestrielles de l'Équipe spéciale, diriger le Groupe directeur de haut niveau de cette Équipe spéciale, établir un cadre d'action global pour la sécurité alimentaire et la nutrition (2008, 2010), développer l'initiative du Secrétaire général de l'ONU sur l'élimination de la faim (« Zero Hunger Challenge ») (2012) et établir un bilan des travaux de l'Équipe spéciale (2012).

Coordonnateur principal du système des Nations Unies pour la grippe aviaire et la grippe humaine (Sous-Secrétaire général)

September 2005-2014

Sous l'autorité des Secrétaires généraux de l'ONU successifs, les responsabilités de David étaient les suivantes:

  • Faire en sorte que le système des Nations Unies apporte des réponses efficaces et coordonnées à la flambée de grippe aviaire mondiale - en assurant une coordination entre les gouvernements, les institutions onusiennes et la société civile, en soutenant un partenariat mondial sur la grippe aviaire et la grippe pandémique, et en établissant des liens entre les secteurs et au sein des pays
  • Permettre une préparation efficace aux échelons local et mondial en cas de pandémie de grippe humaine afin de réduire les taux de mortalité, minimiser les perturbations économiques et limiter leurs incidences sociales.

Responsable du groupe de travail sur les situations d'urgence de l'OMS (Interventions sanitaires en cas de crise), et Représentant spécial du Directeur général

2003-2005

  • Développer la capacité de réponse du groupe de travail sur les situations d'urgence de l'OMS aux niveaux local, régional et national
  • Accroître la participation de l'OMS au Comité permanent interorganisations humanitaire (CPI)

Directeur, Groupe OMS développement durable et milieux favorables à la santé

2002-2003

Diriger l'action de l'OMS dans le domaine de la salubrité de l'environnement, de la sécurité des aliments, de la nutrition et des situations d'urgence sanitaire.

Directeur exécutif, Cabinet du Directeur général de l'OMS

2000-2002

Gérer le cabinet du Directeur général, le Docteur Gro Harlem Brundtland, et exercer en son nom des fonctions stratégiques et opérationnelles (y compris la contribution de l'OMS au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et à la Commission Macroéconomie et Santé).

Directeur exécutif, Programme de l'OMS «Faire reculer le paludisme»

1999-2000

Transformer et amplifier la contribution de l'OMS à la maîtrise du paludisme.

Directeur, Développement humain, Conseiller principal pour les questions de santé et les questions démographiques, ministère britannique du Développement international (précédemment Overseas Development Administration - Administration du développement outre-mer)

1990 – 1999

Mener à bien la transformation de la contribution du Gouvernement du Royaume-Uni au développement sanitaire et humain à l'échelon international.

Autres postes

  • Coordonnateur, opération de secours du Gouvernement britannique dans le nord de l'Iraq (1991)
  • Conseiller en matière de santé et de questions démographiques, Afrique de l'Est, Administration du Développement outremer du Gouvernement britannique (1989-1990)
  • Maître de conférences en santé internationale, Liverpool University Medical School (et consultant honoraire, Mersey Regional Health Authority) (1985-1989)
  • Conseiller médical régional (Asie du Sud), Save the Children Fund (1982-1985)
  • Chargé de cours en nutrition et santé publique, London University (London School of Hygiene and Tropical Medicine) (1980-1982)
  • Médecin responsable du district, Dhankuta, Népal oriental, Save the Children (1977-1979)
  • Interne et interne spécialisé au sein du National Health Service (Hillingdon, Northampton, Oxford) (1975-1977)
  • Médecin, expédition de secours dans le nord de l'Iraq (Save the Children) (1974-1975)
  • Fellow du Royal College of Physicians de Londres (FRCP)
  • Membre de la Faculty of Public Health Medicine (MFPHM) Royal College of Physicians (membre honoraire)
  • Master (MSc) en santé publique (pays en développement), Université de Londres
  • Diplôme de médecine (BM BCh), Université d’Oxford (formation clinique à l’University College Hospital, Londres)
  • Master (MSc) de médecine (recherche en endocrinologie reproductive), Université d’Oxford
  • Licence (BA), puis Master (MA) de physiologie animale et biochimie, Université d’Oxford

The Links Between Public and Ecosystem Health in Light of the Recent Ebola Outbreaks and Pandemic Emergence.
[Liens entre la santé publique et la santé des écosystèmes à la lumière des récentes flambées et de l’émergence de la pandémie du virus Ebola]
Nabarro, D., & Wannous, C. (2016)
EcoHealth, 1-3.

Global child and maternal nutrition—the SUN rises
[Nutrition de l’enfant et de la mère: le mouvement SUN est en marche]
Nabarro, D. (2013)
The Lancet, Volume 382, Issue 9893, 24–30 August 2013, Pages 666-667

One Health: Towards safeguarding the health, food security and economic welfare of communities.
[Une santé: vers la protection de la santé, de la sécurité alimentaire et du bien-être économique des communautés]
Nabarro, D. (2012)
Onderstepoort Journal of Veterinary Research, 79(2), 01-03.

The potential contribution of Livestock to food and nutrition security: the application of the One Health approach in livestock policy and practice.
[Rôle potentiel de l’élevage dans la nutrition et la sécurité alimentaire: application de l’approche «Une Santé aux politiques et aux pratiques d’élevage»]
Nabarro, D. & Wannous, C. (2012)
Revue scientifique et technique (International Office of Epizootics), 33(2), 475-485.

Putting it together: stronger public health capacity within disaster management systems.
[Pour une approche coordonnée: renforcer les capacités en matière de santé publique au sein des systèmes de gestion des catastrophes]
Nabarro, D. (2005)
Prehospital and disaster medicine, 20(06), 483-485.

The challenges of securing health in humanitarian crises.
[Les enjeux de la protection de la santé dans les crises humanitaires]
Musani, A., Sabatinelli, G., Koller, T. & Nabarro, D. (2004)
Bulletin of the World Health Organization, 82(9), 642-642.

Economic recession and infant health.
[Récession économique et santé du nourrisson]
Cassels C and Nabarro D (1989)
Transactions of the Royal Society of Tropical Medicine and Hygiene, Volume 83, Issue 1, January–February 1989, Pages 3-4

Growth monitoring—inappropriate promotion of an appropriate technology.
[Suivi de la croissance — promotion inadéquate d’une technologie adéquate]
Nabarro, D. & Chinnock, P. (1988)
Social Science & Medicine, 26(9), 941-948.

Self Care – Self Blame.
[Autosoins — Autoaccusation]
Graham-Jones S and Nabarro D (1981)
The Lancet, Volume 318, Issue 8253, 31 October 1981, Page 990

2015
Helen Keller Humanitarian Award
Ce prix récompense une action visant à inscrire la malnutrition dans le dialogue sur le développement et à mettre en place une intervention efficace face au virus Ebola.
2012
Sight and Life Nutrition Leadership Award
Prix décerné pour mon action de mobilisation en faveur du changement durable dans le domaine de la nutrition au niveau mondial, (conjointement avec l’initiative Renforcer la nutrition).
2008
Distinction pour services éminents décernée par le Health Policy Institute, Kansas University of Medicine & Biosciences
Distinction octroyée pour un leadership exceptionnel dans le secteur de la politique de santé.
1992
CBE (Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique)
Récompense honorifique attribuée pour mon action dans le domaine de la santé publique internationale.